Menu

Le thon rouge et ses menaces de disparition

S’il y a bien une chose qui nous passionne tant, ce sont les poissons rouges. En effet, quel bonheur de savourer les sushis ! Un vrai délice pour toute la famille. Seulement, ces derniers temps, on entend dire partout que les thons rouges sont en voie de disparition. De ce fait, est-ce que cela signifie que l’on doit définitivement oublier les sushis ? Certainement pas ! Tout simplement parce qu’il existe encore une et mille manières de préparer les délicieux sushis. Cependant, en ce qui concerne les thons rouges, il est surement temps de cesser (ou de diminuer) leur exploitation, pour que nos enfants puissent eux aussi les connaitre.

Est-il vrai que l’on ne pourra plus manger le thon rouge ?

C’est surement la question que se posent de nombreuses personnes actuellement. Et pour dire, les avis des gens divergent.

En fait, aujourd’hui, les thons rouges disparaissent petit à petit. Parce que chaque jour, une infinité de bateaux se rejoignent pour capter ces poissons.

Cependant, on est tous conscients que cela fonctionne comme une chaine. Cela dit, si une espèce disparait, ce sera l’ensemble de l’écosystème qui va en souffrir. Et cela entrainera bien évidemment des conséquences néfastes sur notre environnement et notre planète.

Notre planète souffre de la disparition des thons rouges. Et le pire, c’est qu’il est fort probable que nos enfants ne connaissent pas l’existence de cette espèce. Ce qui sera bien dommage pour la génération future.

Pour toutes ces raisons, il est surement préférable d’arrêter ou de diminuer la consommation des thons rouges…

De ce fait, que peut-on faire ?

La meilleure option pour que l’on puisse garder ces espèces sera surement de réduire la consommation. En agissant ensemble, on pourra protéger non seulement ces espèces, mais aussi notre environnement et notre planète.

Une autre solution sera de limiter le quota des pêcheurs en méditerranée. On pourra fixer une quantité et les bateaux qui ne le respectent pas doivent payer une certaine somme.

Par ailleurs, il est également tout à fait possible d’empêcher les pêcheurs d’entrer dans la zone de la pêche. On peut leur donner une pause ou une sorte de vacances, pour que les poissons puissent se reproduire.

Et attention, quand la saison de pêche sera ouverte, le nombre des poissons que l’on peut pêcher est limité.

Ensemble, avec notre collaboration et notre participation, nous pourrons sauver la vie de ces poissons. Alors, pour le bien de nos enfants, pourquoi ne pas l’effectuer ?