Menu

Le poisson est-il bon pour la santé ?

La plupart du temps, quand on parle de plat, la première chose qui nous vient à l’esprit est la dinde, le poulet ou les viandes rouges. Bien évidemment, ce sont tous les aliments qui peuvent nous procurer des bienfaits, mais avez-vous pensé aux poissons ?

Aujourd’hui, malheureusement, les poissons sont réputés comme étant des aliments toxiques et contaminés. Pourtant, chers lecteurs et consommateurs, les poissons peuvent parfaitement apporter des bienfaits sur notre organisme. Pour y voir plus clair, faisons un petit tour sur les bienfaits du poisson. Mais certainement, comme tout autre aliment, il faut le manger avec modération.

Les vertus du poisson sur la santé

Savez-vous que 100 g de poisson contient 20 g de protéines ? Eh oui ! C’est la vérité. Pourtant, on sait parfaitement que les protéines sont indispensables pour renforcer les muscles. C’est pourquoi la consommation des poissons est très conseillée chez les sportifs.

Outre le fait de contenir des protéines, le poisson contient également des vitamines comme les vitamines A, B, B12, D et E. ces éléments sont en fait indispensable pour l’optimisation des globules rouges, la fixation des calciums, la favorisation des visions ainsi que la fabrication des protéines.

Enfin, le poisson nous aide à stimuler la mémoire et à avoir plus de concentration. En effet, on peut remarquer que la consommation de cet aliment est très conseillée chez les jeunes qui vont passer des examens.

Mais il ne faut tout de même pas en abuser

Consommer des poissons est indispensable pour notre corps et notre esprit. Cependant, comme tout autre aliment, il est tout de même important de le limiter, car la surconsommation peut entrainer des effets néfastes.

Sur le marché, il existe plusieurs types de poissons. De ce fait, pourquoi ne pas varier les espèces ? Histoire de varier les apports et surtout les gouts ?

En outre, il est vrai que les poissons nous fournissent des protéines. Mais la surconsommation des protéines chez les femmes enceintes peut entrainer des conséquences négatives sur la mère et l’enfant. Donc, à consommer avec modération.

Rien ne vaut le plaisir de manger les poissons, quelle que soit la façon de le cuisiner. Seulement, pour bénéficier de tous ses bienfaits, il vaut mieux limiter la consommation à 2 ou 3 fois par semaine.